Exposition de sculpture à Tourtour

  1. Sculpture à Tourtour

En 1986, Bernard Buffet achète le Domaine de La Beaume près de Tourtour dans le Haut-Var , propriété qui deviendra sa résidence principale.
Annabel Buffet publie « D’amour et d’eau fraîche » ainsi que la sortie en librairie des deux premiers volumes de la monographie « Bernard Buffet » écrite par Yann le Pichon.

« Jardin de sculptures » à Tourtour (83) sera également le premier lieu d’exposition de sculptures contemporaines d’œuvres monumentales en pierre de l’artiste David Sancelot. Grâce à l’exposition de sculpture l’artiste réalise un rêve en donnant à cette poésie minérale un cadre: le jardin, et une ambiance: un panorama impressionnant. Dans ce jardin mythique où furent crées les célèbres sculptures de Bernard Buffet, on peut découvrir les sept monolithes et duolithes de David Sancelot qui donne une incroyable impression de légèreté, ce qui est paradoxale pour des sculptures en pierre. Avec l’aide de Mariette et Karsten, mécènes à leur manière de l’art, de la sculpture contemporaine, des sculptures de 2.20 à 2.50 m de haut sont mises en place.  » La femme à l’oiseau », « l’attente » ou encore le couple dos à dos « je t’aime moi non plus », et « le baiser de Tourtour » habitent ce jardin de Bernard Buffet le temps d’une exposition. Ces sculptures sont essentiellement en pierre calcaire dure de Dordogne de teinte beige ou gris bleuté. Le sculpteur David Sancelot a souhaité donner à Tourtour, « village dans le ciel de Provence », un peu de repos et de rêve aux habitants et visiteurs. Une des sculptures contemporaines nommée « le baiser de Tourtour », hauteur 250 cm, pierre de Dordogne, 2006, une sculpture acquise par la Villa Maxime, salle de mariage et réception à Sainte Maxime-83. Pour David Sancelot, le sculpteur comme n’importe quel autre artiste se doit d’exprimer à travers la matière quelque chose du cœur de l’homme. Il le montre à travers « le baiser de Tourtour » où la tendresse dont chacun a besoin est bien présente, une œuvre inspirée du « baiser » de Brancusi. Dans le couple dos à dos « Je t’aime moi non plus », une complicité se dégage malgré le fait que quelques fois, dans la vie d’un couple, les idées divergent. L’exposition de sculpture présente encore d’autres œuvres artistiques comme « l’attente », hauteur 250 cm, pierre de Dordogne, sculpture acquise par la commune de Sainte Maxime. Le Jardin de sculptures sera à nouveau investi pour recevoir « La Messagère » et « L’homme au chapeau ».

Articles similaires