Les lithographies originales de Bernard Buffet

  1. Lithographies de Bernard Buffet

Bernard BUFFET, est le génie à l’état pur. Il est reçu à 15 ans aux Beaux-arts introduit auprès de collectionneurs par le peintre Aujame et récompensé à 20 ans du Prix de la Critique. Les lithographies de Bernard Buffet atteignent des prix très élevés et son œuvre artistique est considérable.

Bernard Buffet est un artiste profondément admiré mais détesté par certains car ils lui reprochent d’avoir été trop prolixe : 8000 toiles, aquarelles, dessins, lithographies de Bernard Buffet ou gravures. Il rejoint en cela Renoir et Picasso, peintres eux aussi très féconds. La personnalité de Buffet va se révéler en 1947 avec ses premiers personnages anguleux qui le classeront dans la mouvance expressionniste misérabiliste de Francis Gruber et de Georges Rouault. Premier contact avec Emmanuel David en 1948, lequel fut véritablement à l’origine de sa carrière internationale avec une première exposition à la Galerie Drouant David en 1949. Parce que la peinture était chère, il l’économisait et en mettait peu sur ses toiles. Donc peu de matière et peu de couleurs, seulement des gris, noirs, bistres et verts. Ses œuvres sont fortes, poignantes, le dessin déterminé s’allonge comme une supplique. Le style de Bernard BUFFET est identifiable entre tous par les réseaux de lignes droites et sèches dont il avait fait son système pictural. Visages gris, fronts ridés, cheveux raides ou rares, mains crispées, ses personnages semblent crucifiés. On aime cette personnalité nouvelle: le style Bernard s’impose. L’artiste a consacré une partie de son œuvre artistique aux lithographies.

Bernard Buffet déclara un jour Buffet : « La haine dont je suis entouré est pour moi le plus merveilleux cadeau que l’on m’ait fait. Je n’ai à ménager rien ni personne. Peu de gens peuvent en dire autant » Charles Sorlier, lui a consacré un ouvrage où il répertorie 325 œuvres imprimées sur papier de l’artiste pour la période 1952-1979, lithographies originales. Si l’on découvre de nombreuses œuvres isolées, on découvrira également que nombre de ces estampes furent réalisées dans le cadre du livre illustré ou du portfolio préface. Sorlier a écrit : « Pour Bernard Buffet seul l’atelier compte, qu’il y fasse de la gravure ou de la peinture, il y travaille, sans relâche, parfois douze heures par jour, guidé par un impérieux besoin de création ». Par ailleurs, Sorlier a consacré un volume particulier aux gravures et lithographies de l’artiste. Des ventes aux enchères proposent des prix lithographies intéressants.

Articles similaires